Secteur primaire

“C’est possible : il faut rêver et faire ce qu’on aime. Fa’aitoito et le ciel t’aidera ! Ce n’est pas facile tous les jours : il faut être patient et ne pas avoir peur de l’effort, comme dans le sport. J’encourage les jeunes qui se cherchent à se tourner vers les clubs. C’est le sport qui m’a ouvert l’esprit et m’a inculqué ces valeurs”, conclut Terehau Anania, quant au secret de sa réussite.

Originaire de TOAHOTU, il nous fait découvrir son projet dans la vanilliculture à travers cet article de la Dépêche de Tahiti