SolidaritéJournée nationale prévention suicide Taravao

Mal-être, anxiété, stress, dépression… Les motifs qui poussent une personne à vouloir mettre fin à ses jours sont nombreux. L’an dernier, 26 passages à l’acte ont été recensés par les pompiers de Taiarapu-Ouest, dont 4 décès. En Polynésie, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes.

Cet après-midi, dimanche 05 février 2023, les associations SOS Suicide et SOS Vie ont rassemblé leurs partenaires au parc Teaputa de Taravao dans le cadre de la Journée nationale de prévention du suicide. Professionnels, associations, confessions religieuses et élus municipaux ont participé à ce moment de partage.

La commune de Taiarapu-Ouest était représentée par Tāvana Tetuanui HAMBLIN, accompagné de la maire déléguée de Toahotu, Charline TAURAATUA-SAINT-SAËNS, et de la sixième adjointe Tahenanui TEHIHIPO, en présence du maire de Taiarapu-Est, Anthony JAMET, et de son adjointe, Titaua VIVISH.

Invité à prendre la parole en ouverture, le maire de Taiarapu-Ouest a déclaré : « C’est un sujet délicat et important sur lequel il est nécessaire que les tāvana soient informés. Comment faire face à ce phénomène ? C’est souvent difficile de trouver des solutions pour aider les personnes en difficulté. Merci pour cette initiative et pour tout ce que vous faites au quotidien pour notre population ».

Complémentaires, les deux associations ont présenté leurs actions :

Créée il y a 9 ans, SOS Vie intervient essentiellement à la Presqu’île. Présidée par Nelson GARBUTT, l’association est aussi représentée par Patrice CARO, en qualité de secrétaire. Écoute et prévention sont ses deux principales activités, en lien avec tous types de violences et abus, faits de harcèlement et addictions, dont les conséquences peuvent être dramatiques.

  • Contacts : 87 24 49 12 ou caropatrice@hotmail.com

Fondée en 2001, SOS Suicide est présidée par Annie TUHEIAVA. L’an dernier, l’association a formé et informé environ 10.000 personnes à travers le Fenua, et pris en charge 600 personnes de 7 à 85 ans en combinant thérapies psychologiques et corporelles. L’association est aussi à l’écoute des familles endeuillées à la suite d’un suicide.

  • LIGNE DE CRISE : 444.767

Ce rassemblement a également été l’occasion pour une éducatrice spécialisée de présenter les missions de la Maison de l’adolescent, entité du Fare Tama Hau installée à Taravao depuis juillet 2021 (et à Papeete depuis 2004). Dédiée aux jeunes âgés de 12 à 20 ans, cette structure propose un accompagnement socio-éducatif global et gratuit par des professionnels.

  • 40 50 67 80 ou 87 35 55 26

Deux témoignages poignants sont venus clore les échanges, suivis d’un concert œcuménique. Des chants réconfortants, doublés d’un appel à travailler ensemble contre ce fléau, en commençant par prêter davantage attention au bien-être des gens qui nous entourent.