Secteur primaire

Les plantes anciennes d’Hélène TAUATITI

Bienvenue sur le stand d’Hélène TAUATITI, horticultrice de 73 ans et ex-directrice de la MFR des filles de Vairao !

« Je m’intéresse à l’artisanat, à la cuisine, à la pêche et à l’horticulture. Pour la foire, je suis venue avec des plantes anciennes : toutes sortes de ‘ape, des fleurs, des arbres fruitiers, des fougères… C’est une vraie passion. J’ai plein de plantes chez moi, que je multiplie grâce aux rejets. Je suis toujours partante pour discuter à ce sujet, bien sûr ! ».

Les compositions en coquillages de Mimosa TUTAVAE et Mariette TAMATI

Bienvenue sur le stand de Mimosa TUTAVAE et Mariette TAMATI, 54 et 52 ans, duo d’artisanes de Vairao !

« On a voulu présenter des créations uniques à base de coquillages ramassés chez nous. Il y a des bracelets et des objets décoratifs. Ce sont des montages réalisés à partir de bois flottés recouverts de coquillages. On propose aussi des bouteilles de coquillages, quelques plantes et du mono’i. Créer de ses mains, c’est une source de bonheur et d’apaisement : c’est notre passe-temps ! ».

Les bijoux de Mélanie Sharon LOZANO et Roan PAOFAI

Bienvenue sur le stand de Mélanie Sharon LOZANO et Roan PAOFAI, 20 et 17 ans, jeune couple d’artisans qui partage sa vie entre Pirae et Vairao !

« C’est de famille : chez nous, on aime faire des bijoux ! On propose des bagues, des colliers et des boucles d’oreilles qu’on modèle nous-mêmes en fil inoxydable et en argent rhodié, y compris pendant la foire. Ce n’est pas notre première exposition : on en a déjà fait plusieurs. On a choisi le nom de RS Création d’après nos initiales ».

Les sirops artisanaux de Hina LARGERON

Bienvenue sur le stand de Hina LARGERON, 31 ans, résidente de Afaahiti (auparavant Vairao), spécialisée en transformation agro-alimentaire… rafraîchissante !

« Il y a deux ans, j’ai commencé à fabriquer des sirops artisanaux à base de sucre roux pour ma fille, puis je me suis lancée sous le nom de Hinature depuis quelques mois. J’essaie de trouver des produits locaux qui ont des vertus pour la santé, ce qui donne comme saveurs : clitoria-menthe, gingembre et romarin pour la foire. J’ai d’autres recettes, comme fruit de la passion, citron, banane et hibiscus, mais j’ai été dévalisée à la foire agricole de Punaauia. Venez déguster ! Je propose aussi des chips de gingembre pour ne pas gaspiller ce qu’il me reste à l’issue de la production des sirops ».

Les lapins de Pascale TEPAVA

Bienvenue sur le stand de Pascale TEPAVA, résidente de Vairao de 46 ans et nouvelle éleveuse de lapins !

« On va dire que je me suis lancée dans l’élevage de lapins pour la foire. Ça va permettre aux enfants de pouvoir en voir et les caresser. Je me suis rendue compte que c’était une production intéressante, donc je vais continuer. Je vais vendre les petits, mais je vais garder les adultes pour avoir des bébés. J’en connais deux qui vont être heureux : ce sont mes petits-enfants ! ».

Le ma’a Tahiti de Glenda TIHONI

Bienvenue sur le stand de Glenda TIHONI, résidente de Vairao de 53 ans, spécialiste du ma’a Tahiti et du ahima’a !

« Pour l’inauguration de la foire, on a allumé le four à 1h00 du matin. Le temps que les pierres chauffent, on a mis le ma’a à cuire à 5h30, pour une ouverture du four traditionnel vers 10h30 avec l’aide de toute la famille. On a fait du poulet-fafa, du pua’a choux, du ma’a hotu, du po’e, du fafaru, du poisson cru, etc. On a appris avec mon père, en participant. Mes neveux sont prêts à prendre la relève ! Les prochaines cuissons au ahima’a sont prévues jeudi 20, samedi 22 et dimanche 23 octobre 2022 ».

Les jus de fruits frais de Tepoe DOOM et Hinahei POUIRA

Bienvenue sur le stand de Tepoe DOOM et Hinahei POUIRA, 31 et 28 ans, belles-cousines de Vairao qui valorisent les fruits locaux !

« Nous proposons des jus de fruits à base de banane, papaye, mangue, goyave, ananas, pamplemousse et corossol. On peut mélanger jusqu’à trois parfums dans un verre à 350 francs. On a eu beaucoup de demandes dès le premier jour. Les fruits viennent de notre jardin, à Vavi, d’autres sont achetés. À côté, on vend d’autres produits de notre famille : des bonbons citron et coco, du curcuma, de la confiture de goyave, des chips de taro, des créations de couture, des ‘ūmete et des objets tressés ».

Les informations pratiques de la CAPL

Bienvenue sur le stand de la Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire, représentée par Heipua FIRUU-MAITERE, responsable de la cellule promotion et événements !

« Notre stand est principalement à vocation d’information. Nous sommes à la disposition du public pour partager les préparations qu’on cherche à vulgariser, comme l’engrais de poisson et les micro-organismes. On est aussi là pour renseigner sur différents sujets, comme l’obtention de la carte professionnelle, et permettre de se procurer le fameux manuel du potager. Particuliers, professionnels ou en reconversion, profitez de la foire pour vous informer ! ».

Ce stand est partagé en alternance avec la Direction de l’Agriculture de Polynésie française.

La pépinière de Célestine TOA

Bienvenue sur le stand de Célestine TOA, résidente de Toahotu de 56 ans et horticultrice chevronnée !

« Enfant, j’ai appris l’horticulture avec ma mère et l’agriculture avec mon père pendant les vacances. Quand j’ai pris ma retraite après avoir enseigné en maternelle et en élémentaire dans les îles, je m’y suis mise à plein temps. Ma pépinière à Taravao, c’est mon deuxième métier ! Pour la foire, j’ai apporté une centaine de variétés : des fleurs, des plantes aromatiques, ornementales et répulsives, des arbres fruitiers, etc. Je tiens ce stand avec mon mari, Angelo TOA. Pour notre petite commune, je suis bien contente : il y a du passage et ça permet de se faire connaître ».

Les coqs de Tematai TEPAVA

Bienvenue sur le stand de Tematai TEPAVA, 28 ans, éleveur de coqs à Vairao !

« Je suis passionné par les coqs depuis mon enfance grâce à mon parrain, qui est coqueleur. C’est une tradition qui remonte à son grand-père et à son papa. Dans la famille, on doit avoir 200 coqs. C’est la première fois qu’on les expose. C’est top : les enfants adorent et on rencontre d’autres passionnés, comme nous. C’est une bonne expérience ! On a même conclu quelques ventes, en réservant les coqs pour pouvoir continuer à les exposer le temps de la foire ».

Les fruits et légumes du fa’a’apu de Marianne TAIOPU

Bienvenue sur le stand de Marianne TAIOPU, 32 ans, agricultrice et graveuse de Vairao !

« Je cultive plusieurs variétés de bananes et de taro, du curcuma et des papayes solos présentés dans des paniers tressés. J’ai aussi de la ciboulette en pot et des cocos glacés. J’aide mon concubbin, qui est dans l’agriculture. Je vais continuer dans ce domaine, tout en me lançant dans la gravure sur nacre, vu que je suis diplômée du Centre des métiers d’art. Nous sommes trois à partager ce stand, avec des produits qui viennent de nos amis des Tuamotu : des colliers de coquillages, des pochettes cadeaux en kere, des petits paniers en ni’au, du mono’i hora hora… ».

Les encas fruités d’Anaïs LABBE

Bienvenue sur le stand d’Anaïs LABBE, 30 ans, résidente de Vairao depuis quelques mois !

« Je propose des tartes à la banane, à la goyave et à la mangue, mais aussi de la pizza au thon frais et de la citronnade. Ça change tous les jours, en fonction des produits locaux que nous avons. J’ai appris à cuisiner avec ma maman et c’est devenu une passion : quand c’est fait maison, c’est meilleur ! Ma belle-mère fait aussi des bonbons coco, des sacs à pain et des cotons lavables ».

Les créations des artisanes de l’association Teva i Tai

Bienvenue sur le stand de l’association artisanale Teva i Tai, présidée par Léontine AUCH TEKURIO !

Odette AHINI, 74 ans, de Teahupo’o, et Lina TEHAHE, 63 ans, de Vairao :

« On a un peu de tout : des coussins, des pastèques et des animaux en tissus, des pochettes, des bavoirs et des couvertures pour bébé, des robes, des paniers, des éléments de décoration, des bijoux, des chapeaux, du vrai mono’i, etc. Tous les ans, on fait en sorte de s’améliorer. On propose toujours des sacs réalisés à partir de chutes de tissus, qu’on offre aux clients pour éviter d’utiliser du plastique. Tout est bon dans la couture ! ».

Mihiata TEVAEARAI, 38 ans, de Vairao :

« J’ai rejoint l’association il y a environ deux mois. On apprend beaucoup les unes des autres ! Personnellement, j’ai toujours aimé faire des bijoux. J’avais envie de travailler pour moi-même, donc je me suis lancée en utilisant les coquillages ramassés par ma maman, qui n’est plus de ce monde, que j’associe à des perles ».

Les moutons d’Areva CHANG SI MEN et Revanui TOA

Bienvenue sur le stand d’Areva CHANG SI MEN et Revanui TOA, 31 ans, éleveurs de Toahotu !

« Nous exposons deux moutons, un mâle et une femelle. Nous avons un élevage familial qui compte une quinzaine de moutons et une quarantaine de chèvres. L’amour des animaux, c’est une histoire de famille ! C’est la première fois que nous participons à une foire. On a accepté en se disant que ce serait une bonne chose pour la commune et pour les enfants, à des fins pédagogiques. On ne pensait pas à la vente, mais on a eu plusieurs demandes ! ».

Le snack de Sandrina et Mahei TERAIAMANO

Bienvenue sur le stand de Sandrina et Mahei TERAIAMANO, 62 et 65 ans, restaurateurs de Vairao !

« J’ai appris la pâtisserie avec mes taties et mes grands-mères quand j’étais enfant. Pour la foire, c’est Mama Natua qui me fournit en tartes et gâteaux. On propose de la citronnade, des cocos glacés et des plats, comme du poulet et du bœuf aux légumes, des brochettes de poisson, du poisson cru, du carpaccio, du sashimi, etc. Le cuisto, c’est mon mari ! Je me charge du service et je l’aide un peu en cuisine, avec ma fille. J’ai aussi apporté quelques plantes pour décorer notre stand, tout en les proposant à la vente ».

Les tifaifai de Mama Teipoarii

Bienvenue sur le stand de Mama Teipoarii, 55 ans, couturière passionnée, résidente de Taravao originaire de Teahupo’o !

« Je propose des tifaifai et des taies d’oreillers brodés à la machine, des parures de lit, quelques pāreu… C’est un savoir-faire qui se transmet de génération en génération dans la famille. Ma maman était couturière chez Essor. Ma grand-mère était une championne de crochet et de broderie. Mes tantes, mes sœurs, tout le monde sait coudre chez nous ! J’ai appris à mes filles et à mes garçons. Ce que j’aime pendant les expositions, c’est qu’on prend le temps de discuter avec les clients et de parler de notre travail ».

Zoom sur le CJA de Vairao

À l’occasion de la foire agricole de Taiarapu-Ouest, le Centre des Jeunes Adolescents (CJA) de Vairao vous ouvre ses portes, en plus de son stand situé sur le site d’exposition.

Quelques minutes de marche suffisent pour rejoindre l’établissement dirigé par Odile BERNADINO. Vous pourrez y découvrir les élèves en activité avec leurs moniteurs et quelques-uns de leurs projets, ainsi que des produits disponibles à la vente (permaculture, menuiserie, métallerie, etc.).

Un autre atelier va tourner à plein régime… C’est celui de la cuisine ! Avec un défi : miser sur la transformation des produits locaux. Lors de l’inauguration, ce sont des lasagnes de ‘uru qui étaient proposées à la vente, à emporter ou à savourer sur place dans l’espace de restauration pédagogique. Un bon exercice pratique pour les élèves de Terupe HART, qui ont également assuré le service. Bravo !

Venez soutenir les élèves : les fonds récoltés contribueront à financer un voyage pédagogique à Raiatea pour permettre aux jeunes d’approfondir leurs connaissances agricoles.

Contact : 87 72 73 57

Zoom sur la MFR des filles de Vairao

À l’occasion de la foire agricole de Taiarapu-Ouest, la Maison Familiale Rurale des filles de Vairao vous ouvre ses portes, du lundi au vendredi, y compris la semaine prochaine. L’occasion pour les familles de visiter l’établissement dirigé par Lee-Ann VAIRAAROA, en se laissant guider par les élèves elles-mêmes.

Après avoir découvert le stand situé sur le site d’exposition, qui met notamment en lumière les différentes formations proposées, vous pourrez rejoindre facilement la MFR des filles de Vairao, celle-ci étant située à proximité.

Adolescentes en quête d’avenir professionnel ? S’il n’est plus possible de s’inscrire pour cette année scolaire, une demande d’immersion reste d’actualité à partir du niveau collège.

Cet évènement est également l’occasion de lever des fonds au travers d’une vente de gâteaux concoctés par les élèves (1.200 francs/gâteau ou 200 francs/part). Cette collecte contribuera à financer un voyage pédagogique à Rurutu, le mois prochain.

Bravo les filles !

FOIRE AGRICOLE DE TAIARAPU-OUEST

Derrière la mairie de Vairao

Du lundi 17 au dimanche 30 octobre 2022

De 8h00 à 18h00 (sauf le dimanche, à 6h00)