AdministrationTournée équipement travaux

Ce mercredi 18 janvier 2023, la Direction de l’Équipement a été sollicitée par la commune pour faire le point sur les travaux à entreprendre en urgence pour la sécurité des administrés, et plus largement des usagers, à l’approche des Jeux Olympiques 2024. Le chef de la subdivision de Taiarapu, Hiro SALMON, et son adjoint, Otis IOANE, ont été reçus à la mairie de Vairao par le maire de Taiarapu-Ouest, Tetuanui HAMBLIN, le maire délégué de Vairao, Jonathan TARIHAA, le premier adjoint au maire, Arthur MATI, la directrice générale des services, la directrice des services techniques et le chef du service hydraulique, en présence de Manuarii TAUATITI, responsable de la circonscription de Tahiti Sud à l’OPT.

Les discussions se sont poursuivies sur le terrain. Plusieurs points de vigilance ont été soulevés lors de ces repérages, dont :

 

  • L’accès à la plage de Fa’ana compliqué par un différend foncier, à l’entrée de Vairao, où l’enrochement vient d’être refait.
  • Un peu plus loin, au PK 8,600 côté montagne, c’est la chaussée qu’il faudrait niveler pour faire en sorte que l’eau, stagnant abondamment à chaque forte pluie, puisse s’écouler vers les rejets les plus proches. Cette zone est d’autant plus dangereuse que l’eau accumulée occasionne un important nid-de-poule, qui surprend régulièrement les usagers de cette route territoriale.
  • Au niveau du pont de la rivière Vaipohe, la canalisation côté montagne devra être rehaussée. Un curage et un enrochement à l’embouchure seront programmés pour faciliter l’écoulement de l’eau.
  • Concernant la rivière Vavi, des portions d’enrochement ont été dégradées par les intempéries et, là aussi, un curage à l’embouchure s’impose, l’accumulation de gravas gênant la circulation dans le chenal.
  • À Teahupo’o, où la délégation a été rejointe par la maire déléguée Roniu TUPANA-POAREU, les berges de la rivière Fau’oro s’effritent dangereusement au niveau de la dernière maison. La solution serait de procéder à un enrochement et à un curage (sans extraction, à la demande des associations de protection de l’environnement).
  • Il a aussi été question de l’état du pont situé au fond du quartier Aoma, à Toahotu, et de l’ajout éventuel d’un second pont pour faciliter la traversée des riverains.
  • Plusieurs projets de tranchées en travers de la chaussée dans le cadre des travaux d’adduction en eau potable ont été passés en revue.

 

Au terme de ces échanges constructifs, il a été convenu que la commune adresse les demandes correspondantes aux différents services concernés, tandis que d’autres rencontres seront programmées pour faire en sorte d’avancer efficacement sur ces dossiers.